2 nuits à Bogota pour me remettre de mon voyage depuis Tokyo, même si au final, ce n’est pas grand chose face au petit programme que je me suis concocté… En effet, comment rejoindre Cayenne début mars pour m’envoler vers ma dernière destination? Je me suis fixé quelques petits objectifs et j’ai étudié l’option avec un bon rapport visite/économie/respect du budget :)

Tout commence donc à Bogota, capitale de la Colombie, mégalopole s’étendant du nord au sud sur plusieurs dizaines de km. J’ai résidé dans un petit hostel du quartier de la Candaleria, zone touristique de la ville, assez sûre et qui permet d’accéder facilement aux points d’intérêts. En effet, mieux vaut ne pas être trop loin du centre ville si l’on ne veut pas passer sa journée dans les transports en commun. La ville étant en grand travaux (construction de voies de bus réservées) du coup, les embouteillages sont légions! Autant dire que la plupart des habitants se déplacent en bus (très économique, 1400$ le trajet, 80cts) ou taxi (beaucoup plus cher). Du coup, la pollution est impressionnante! Une brume grisâtre recouvre la ville et avec l’altitude, 2700m, ça n’arrange pas les choses.

DSC09129DSC09125DSC09091DSC09092
De nombreux buildings côtoient les petites maison en plein centre ville, du vieux, du neuf, bref, une urbanisation anarchique. J’ai découvert ici de nouveaux métiers: Le petit vendeur de minutes de téléphone portable. Plusieurs portables sont reliés à lui par une petite chaine et les gens passent leur appel pour 100$ à 200$ la minute. Cabine téléphonique humaine en quelque sorte. Dans les rues, les marchands de CD piratés s’en donnent à cœur joie. Les films porno sont a coté des dessins animés… De nombreux petits boui boui pour manger pas cher, 1000$ le jus d’orange frais (un régal), ananas, mangues…
J’ai pu visiter El Museo del Oro, plus importante collection d’objet en or d’Amérique du sud, très intéressant. La plaza de Bolivar et la Quinta de Bolivar, une des résidences du “Liberador”. Ils fait bon flâner dans le vieux Bogota, des petites maisons de style coloniale de toutes les couleurs, de la musique latine… bref, 2 jours sympas sur Bogota où j’ai pu rencontré pas mal d’Argentins (ils sont en vacances d’été chez eux) et me faire quelques contacts pour la suite.

DSC09094DSC09098DSC09128DSC09114
DSC09090DSC09113DSC09101DSC09123

La suite, venons en justement. N’ayant pas prévu de visiter la Colombie (à défaut d’avoir trouvé un billet Tokyo-Quito), j’ai longtemps hésité à m’arrêter à San Augustin (site archéologique de Colombie) sur la route du pays voisin, l’Equateur. Or, mon temps commençant à être compté, mon objectif étant de rejoindre Cayenne (Guyanne Française) pour le 3 mars, j’ai décidé de me rendre directement en Equateur où je dois rejoindre JP, un ami rencontré à Sydney. Je pourrai passer quelques jours sur la côte et profiter du Pacifique. De là, j’espère me rendre au Pérou pour aller voir le Machu  Pichu puis descendre au Sud pour aller voir le nord du Chili et le désert d’Atacama, tout ça en bus…. A Santiago du Chili, je pourrai m’envoler pour Buenos Aires où je pourrai rejoindre quelques Argentins rencontrés ici, faire un peu la fête, m’envoler pour les chutes d’Iguassu à la frontière Argentine/Brésil, puis, direction Rio de Janeiro, Belém et enfin Cayenne.

Un bien beau programme avec beaucoup de bus et d’avion et pour l’inaugurer, je pars dans 2h depuis Bogota pour la ville d’Ipiales à la frontière avec l’Equateur. 20h de bus, à priori assez confortable. Une fois là bas, traversée de la frontière en taxi puis bus pour Quito… à suivre!

DSC09136DSC09137DSC09139

D’ici là, bonne semaine ou week end, je sais pas quel jour on est :) Bisous à tous!