Voila plus d’une semaine que je suis installé dans ce petit village de pêcheur où le tourisme s’est beaucoup développé ces dernières années, principalement, dynamisé par la pratique du Kite Surf. Une anse de sable de plusieurs kilomètres compose le spot, bordée de ressort plus ou moins luxueux coté plage et de guest house économiques de l’autre coté de la route. Les alentours méritent d’être découvert, parmi les points remarquables, citons les “White Sand Dune” sur lesquels vous pouvez vous adonner à la pratique de la “luge” tant les pentes sont raides :) D’autres spot plus agréable que l’anse de Mui Né ne sont pas très loin non plus et permettent de s’échapper de la foule des grands jours!

DSC08120DSC08156DSC08126
DSC08119
C’est dans l’un de ces guest house pas cher que j’ai élu domicile, le “firefly” guest house, 7$ la nuit pour une grande chambre, grand lit, salle de bain et vélo inclus :) Effectivement un vélo est bienvenu pour parcourir les quelques km qui sépare le “centre” de la “périphérie” où les prix sont moins cher. Pour 1$ de plus, j’ai le droit à une “moto” d’époque qui a le mérite de tomber en panne pas trop loin du guest house, plus facile pour Edy, le gérant, de venir nous en donner une autre ;) Je partage ma chambre avec Philippe, dit “Pollo”, arrivé quelques jours après moi, il est venu rendre visite lui aussi à JC. A l’autre bout du couloir, Vanessa et Sarah partage une chambre. Vanessa a rencontré toute la bande en arrivant ici et en travaillant en tant que monitrice de kite et j’avais déjà rencontré Sarah à Beauduc, dans notre belle Camargue :) Le monde du kite est vraiment tout petit et on se retrouve toujours un jour ou l’autre à l’autre bout du monde :)

Pour ma part, je suis venu ici pour retrouvé ici JC et Stéphane, deux amis rencontré au Brésil en 2008. JC est LE moniteur de kite que tout le monde aimerait avoir, principalement la gente féminine. Gentil, pédagogue et surtout, beau gosse, JC est dans son élément, c’est d’ailleurs lui qui a posé pour illustré le livre IKO, un des organismes qui forme les moniteurs de kite à travers le monde. JC est installé avec Eric, moniteur de kite à son temps perdu, il représente la marque Star Kite au Viet Nam et fait du business avec les écoles locales et aime bien sortir. Stéphane quand à lui, est aussi un très bon prof de kite, mais la fabrication de gros coussins (comme celui sur lequel je suis installé en train d’écrire ce billet) lui prend tout son temps. Il a démarré son business il y a quelques mois et les commandes commencent à prendre de l’ampleur! Souhaitons lui une bonne réussite!

Le matin, on déjeune au même restaurant, Vegetable Noddle Soup, Chicken Curry, Fruit Salad,  Papaya plate et autres mets délicieux nous calent pour la journée qui s’annonce. Chacun choisi son spot, pendant que les moniteurs retrouvent leurs élèves, puis gonfle son aile (pour ma part, merci Stef, Sarah, Vaness et Pollo pour m’avoir prêté leur équipement) et c’est parti pour une grosse session de kite dans des conditions plus moins bonnes selon les jours. Depuis quelques jours le vent s’est bien établi et permet de bien naviguer, les 1ers jours étaient plus calme, mais c’est avec joie que je profite de cette étape pour m’adonner à l’un de mes sports favoris avant d’en faire la diète pour quelques semaines ;)

DSC08174DSC08229DSC00731DSC00740

Toute cette petite bande se rencontre tous les soirs pour débriefer de la journée autour d’excellents plats vietnamiens de petits restaurants locaux où pour moins de 3€ vous pouvez manger à votre faim !
Une fois restauré, direction l’un des nombreux bars du coin pour boire un verre et discuter avec des gens du monde entier quand ce ne sont pas les Russes qui ont réservé le bar! On a l’habitude de dire qu’ici c’est un peu “Russe Land” tant ils apprécient cet endroit, un peu comme l’Egypte, où ils n’ont pas besoin de visa pour passer les vacances.

Le jour de l’an s’est déroulé au Sankara, un bar branché installé sur la plage, un grand feu sur le sable, des centaines de personnes qui dansent, un très bon moment sous la chaleur des tropiques pour attaquer cette année 2011 sous les meilleurs hospices! 

DSC08055DSC08068
DSC08087DSC08096DSC08047

Les Vietnamiens sont plus moins accueillant avec les touristes. Très peu d’entre eux parlent anglais, ou alors très approximativement ce qui vaut de longues heures d’attente au restaurant pour commander, manger et payer ;) Selon les coins, ils essayent plus ou moins de profiter de votre statut de touriste, mais comme souvent dans ces pays, dès que vous sortez des sentiers battu, les habitants sont content de vous voir et ne vous arnaquent pas, bien au contraire :) C’est ainsi qu’on est allé mangé au “mini market”, installé au milieu du village de pêcheurs, loin du tumulte des bars et ressort, peu de touristes s’y aventurent et pourtant, c’est bien là que vous pouvez manger les meilleurs plats locaux au prix le plus intéressant! Je retiendrai tout particulièrement cette femme, assise sur son petit tabouret avec ses mixeurs d’un coté et les fruits de l’autre pour élaborer de trèèès bon jus de fruits tropicaux, parfait pour vous donner de l’énergie! :) Les prix sont vraiment très bas ici, vous pouvez vivre avec moins 10€ par jours sans problème!

Le vente souffle aujourd’hui, les rafales se font plus puissantes, 25 nœuds établis, il est temps pour moi de sortir une 8m² et d’aller m’essayer au kite loop dans du vent fort, histoire de voir à quel point mon corps peu résister à la pénétration dans l’eau à haute vitesse, tant les réceptions ne sont pas encore “assurées”… heureusement, une bonne préparation physique au bar me permet d’être à l’épreuve des chocs ;)

[EDIT]Bon, la session ne s’est pas terminé comme je l’espérais… le vent était très fort et l’une de ces fameuses réceptions ratées me vaut aujourd’hui une bonne douleur aux cotes, à priori, juste un bon choc musculaire, rien de cassé, mais me voila au repos pour les prochains jours… je vais en profiter pour avancer mon travail de montage vidéo ;) [/EDIT]

DSC08301DSC08290
DSC08296

D’ici 5 jours, direction Tokyo au Japon où je vivrai un hiver de 10 jours (0°c le matin, 10°c l’après midi) dans mon périple autour du monde avant de m’envoler pour l’été de l’Amérique du sud! Hé oui, moi aussi je vais avoir froid comme vous, bon, 10 jours, ça va hein ;) Cela dit, je viens de m’apercevoir que mes prochaines destinations étant à haute altitude, ça a beau être l’été, il fait pas très chaud non plus… on verra bien ;)

Encore une fois, je vous souhaite une très bonne année 2011, qu’elle vous apporte la santé et le bonheur pour vous et vos proches!