Bien le bonjour mes fidèles lectrices et lecteurs :) j’espère que le mois de septembre n’a pas été trop stressant et que l’été indien vous procure quelques belles journées jusqu’à l’arrivée de l’automne.

Aujourd’hui 5/10, je vous écrit depuis le parc national de Nitmiluk, confortablement installé sur un transat au bord de la piscine. C’est bien la 1ère fois que je vois un parc avec un campground doté d’une piscine, de machines à laver dont une gratuite, d’herbe, de wallabies qui vous observent et vous piquent des paquets de noddles, bref, pour 15$ la nuit/personne qu’on a payé (seulement la 1ère nuit ;) ), ça vaut le coup! Ces derniers jours ont été bien chargé et nous n’avons pas eu le temps de nous ennuyer :)

Bref rappel: Jeudi dernier on arrive à Kununarra après les fabuleuses Emma Gorge, on y retrouve Ben et Emilie, ce couple de français rencontré au début du Kimberley. Nous y passâmes 3 jours, à se baigner dans le lac, écrire, manger et se reposer.
Après la bonne journée farniente et écriture de vendredi, je nous ai concocté un fabuleux hamburger (2 chacun en fait, c’est bien la 1ère fois que je vois une fille manger autant que moi, à tous les repas!), garni de bacon et petits oignons, tomates et salade, fromage et œuf au plat et bien sûr, une bonne sauce… je vous laisse imaginer le bonheur que nous éprouvions à manger à coté du barbecue au bord du lac alors que la chaleur de la journée se faisait moins pesante…
Le lendemain, grasse mat,, baignade et VTT au programme pour aller faire un tour en ville et quelques courses. Bon exercice sous les 40°c ambiant et le soleil de plomb. Le soir venu, j’entend au loin le bruit de moteurs de voitures de course, mais oui! on est samedi et samedi c’est Speedway! Le rendez vous des habitants du coin qui n’ont pas tant de choses à faire pour se divertir, alors c’est toute la ville qui se retrouve autour de cet anneau de terre où des bolides vont pendant plusieurs heures assurer le spectacle! 10$ l’entrée, mmmouaiii, allé, on va se chercher au bottle shop de Coles un bon pack de 24 bières à 43$ (Swan) pour faire un peu plus couleur locale puis nous voila tous installé sur le capot et le toit d’hercules, paquet de chips et bière en main pour assister à la course! Ma chance légendaire revenue, j’ai choisie une place où l’on a pas à respirer la poussière soulevée par le passage des voitures :) Tout le monde encourage son pilote, le speaker met un peu l’ambiance, de la musique, des burnout, un australien fait le tour du circuit tout nu, la voiture pilote lui donne le ravitaillement, on danse la macarena emmené par Emilie… bref un bien bon moment qui va se poursuivre dans la voiture, je tombe en effet sur une radio qui joue un mix live d’un club de Sydney, du très bon son, on à 500m à rouler pour se retourner au lac où on va transformer nos 2 voitures en sound system, et ma frontale en stroboscope (achat malin!!!:)) Et voila comment faire une free party avec rien et une bouteille de Tequila ;) Enorme soirée :) et même pas de gueule de bois le lendemain, je n’ai pas oublié de boire un bon litre d’eau avant de dormir, salvateur!

DSC06267DSC06272IMG_5941
IMG_5963DSC06268IMG_5973
Dimanche, on prend la route en fin de matinée après avoir dit au revoir à nos amis de circonstance puis on assiste à notre premier orage au loin avec de très beaux éclairs et l’animal du jour est cette fois ci un sanglier! On ignorait qu’il y en avait dans le coin… On s’arrête un peu avant Katherine, la dernière ville étape avant Darwin, pour éviter de se retrouver sous les averses. Là, je cuisine la meilleur omelette de ma vie : Faites revenir des petits oignons, recouvrez les de noddles sauce asiatique, puis d’un petit mélange d’herbe et d’un peu de fromage râpé, ajoutez y les œufs battus et recouvrez d’herbes et du reste de fromage et vous m’en direz des nouvelles! :) Pour le dessert, comme dab, un bon thé accompagné de ses tim tam chocolat blanc… Le matin, exercice périlleux que d’essayer d’éliminer les milliers de fourmis qui ont envahie durant la nuit nos caisses de nourriture et même Hercules! 3 jours plus tard, il en reste encore! bon, ça fait des protéines dans les céréales ;)
Nous voila arrivé à Katherine (coucou tata;)), où on a la surprise de trouver de l’essence presque aussi peu cher qu’à Perth (1,283/L)! On fait le tour de la ville, beaucoup d’aborigènes désœuvrés qui se gueulent dessus, puis on va au visitor center pour planifier notre dernière semaine. En fin de journée, on va se baigner dans les sources d’eau chaude de la ville, très joli endroit, une eau cristalline à température idéale, on rencontre un couple de français avec qui on partagera le repas, du poulet émincé, des herbes, du bacon, oignon et fromage et son riz et un  yaourt à la vanille!!! mmhhh que c’est bon :)
Le plan est d’aller à Edith Falls puis dans le parc de Kakadu pour finir par Litchfield et Darwin… en fait, on le change complètement! On se retrouve à Katherine Gorge où on va faire 1 jour et demi de canoë et camper au milieu des gorges! :) On ne fera pas le Kakadu, c’est la fin de la saison sèche et c’est très sec, du coup, presque pas possible de se baigner (surtout aussi à cause des crocodiles qui peuplent ses eaux) et presque plus de jolies cascades… du coup, moins de km et d’efforts pour Hercules, de l’argent économisés pour se payer l’activité du road trip, le canoë (une première pour Stéphanie en plus!). On prendra de quoi manger, une tente et quelques affaires et on pourra pagayer dans la bonne dizaines de gorges qui nous attendant en explorant ses abords à la recherche de gravures aborigènes  datant de 6000 à 20000 ans! Pour l’eau, on peu boire celle de la rivière! :) Puis direction Edith Falls et le Litchfield national parc où on se baignera dans la multitude de cascades et de petites piscines naturelles avant d’arriver à Darwin où j’ai trouvé un couch à surfer si tout va bien, ce qui nous permettra de remettre à neuf Hercules avant la passation à Stacy, l’américaine, qui arrive le 13.

Après un bon plat de noddles et une nuit entrecoupée de partie de “chasse” aux wallabies qui essayaient d’ouvrir nos boites de nourriture, nous voila parti avec le canoë pour naviguer sur la Katherine river! C’est paisible, aucun courant, le débit est très faible en cette saison, des arbres bordent les berges, des banc de sable abritent des nids de crocodiles et des gorges à ne plus en finir! Stéphanie se débrouille très bien pour une première en canoë :) On pagaye, se baigne, fait des petites pause et aussi, on porte le canoë! Oui, il y a pas mal de parties où on doit passer à sec sur des rochers. Bon, au lieu de le porter, on le fait glisser et ça marche plutôt bien :) Sur le chemin, on s’arrête voir ses fameuses peintures, hors du temps, c’est très intéressant et on s’interroge sur ce que nous, hommes modernes, on laissera comme trace à nos descendants… à part des détritus… le paysage est impressionnant, le smith rock coupe les gorges en deux, la 6ème gorge est la plus impressionnante, longue et très encaissée, c’est là qu’on plantera notre campement. On monte la tente sur une plage de sable fin, seul, au milieu de ces gorges. Les grenouilles accompagnent notre soirée. On mange le plat de pâtes concoctées le soir d’avant, puis une bonne tranche de pain de mie avec du Nutella en dessert… un bon repos à la belle étoile et dodo dans la tente à l’abris des insectes. On entends des bruits étrange la nuit, des bêtes inconnues viennent s’abreuver dans la rivière… Au petit matin je me roule hors de la tente et me jette tout nu dans la rivière… siiiii bon :)

DSC06338DSC06326IMG_6069
DSC06355DSC06360DSC06453
DSC06371 DSC06444 
Après le beau temps d’hier, aujourd’hui, le temps est plus gris, il pleut légèrement, c’est très agréable. On mange de bonnes oranges le matin et des chips au Nutella le midi (parfais pour finir un pot!). On retrouve le campground en milieu d’après midi avec pleins de beaux souvenir en tête. Un bon jacuzzi nous détend les muscles mis à rude épreuve par les km de rivière parcourue. On passe une dernière nuit de luxe ici.

GOPR1775GOPR1776GOPR1777

Le lendemain, 8/10, direction Katherine pour une étape Internet et petites courses et comme bien souvent, on retrouve un couple d’amis! Ben et Emilie sont au Woolworth! Du coup on décide de partir ensemble aux Edith falls où on fera une bonne marche pour admirer les cascades et les piscines naturelles qui jalonnent la rivière. Le soir on essaye de camper au campground du coin, mais on se fait jeter sur les routes par la gérante qui fait sa ronde (bon on avait pas payé… et Ben et Emilie portent la poisse pour ça ;) ). Du coup, direction la highway pour trouver un parking. Sur la route, on croise des backpackers qui viennent d’avoir un accident avec un 4*4 qui aller dans le sens opposé! Pas de blessé heureusement, mais un des véhicules et hors d’usage… Ca nous rappelle à quel point il faut être prudent sur ces routes! et nous le sommes! On trouve notre parking quelques km plus loin, on installe le camp et passe la nuit là. Au petit matin, une couche nuageuse évite que la température monte trop vite. Aujourd’hui, découverte du Litchfield National park et de ses cascades :)

DSC06476_7_8_tonemappedDSC06561_2_3_tonemappedDSC06541_2_3_tonemapped
 IMG_6107IMG_6108IMG_6119

Voila, ça sent la fin du road trip, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on a découvert des choses merveilleuses durant ce moi et demi aidé sans conteste par l’entente parfaite entre Stéphanie et moi :) Un mode de vie nomade très agréable parsemé de petites touches de luxe (piscine et bon repas) Nous fûmes bien content de retrouver cette vie qu’on connait tous, le confort d’un garage chez Brade, d’un lit chez Christophe, une petite fête, des boissons fraîches, une petite glace sur la route, de l’eau chaude pour se doucher, un miroir pour faire sa toilette… ça nous fait penser que changer de vie et “abandonner” tout ça pour se retrouver par exemple au milieu de nulle part à s’occuper d’un troupeau de 16000 têtes sur un terrain qui fait 3 fois la Belgique comme pas mal de familles australienne ou plus simplement, vivre dans une communauté, comme Lenny et ses 2 enfants à s’occuper de mécanique et à raconter des histoires aux quelques visiteurs qui font le chemin, et bien bien peu d’entre nous y sommes prêt! La suite de mon voyage ne ressemblera pas au début, je continue à avancer dans ma quête du pourquoi et du comment et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce battement d’aile dans une vie m’y aide grandement! :)

Je suis parti amoureux, je reviendrai grandi! L’étape douloureuse de “milieu” de parcours qui m’a fait revenir en France (oui oui, je suis revenu 3 semaines…), m’aura permis de me retrouver et d’appréhender ce voyage sous un angle nouveau. J’avais besoin de parler à celle que j’aime pour comprendre, j’ai compris :) de parler à mes amis et ma famille pour me retrouver et retrouver cette force qui me pousse à aller plus loin!
Pourquoi avoir choisi de partager cette expérience avec tout le monde au travers ce site et de facebook? Sans doute pour me sentir moins seul dans les moments difficiles, et surtout, pour vous transmettre ce bonheur, cette joie de vivre et de découverte. On vie une époque formidable qui nous permet de voyager quasi librement sur toute la planète, des milliers de gens y parviennent, avec des moyens différents, mais tous finalement y trouvent leur compte. Laisser une trace de son voyage, donner un témoignage qui participe à cette prise de décision, “j’y vais ou pas?” Oui, vas y! c’est possible et tellement enrichissant!

A vous tous qui lisez ces récits, je vous souhaite le meilleur dans vos vies respectives, et le plus important, ce n’est pas seulement votre bonheur personnel, mais aussi le bonheur de ceux qui vous entourent et qui comptent pour vous, ne l’oubliez pas! :)

DSC06437_8_9_tonemapped